Paris, église Saint-Sulpice, voûte plate du porche

Introduction : Cette page fait partie d’une série d’études concernant la géométrie des voûtes, et exploitant la superposition des lignes de niveaux et orthophotos obtenues par photogrammétrie. Concernant, la méthode d’étude et les conventions utilisées, voir notre article la géométrie des voûtes, qui contient également la liste des autres voûtes étudiées. Les orthophotos et lignes de niveaux ont été produites par photogrammétrie à l’aide du logiciel MicMac.
Commune : Paris
Édifice : église Saint-Sulpice
Localisation voûte : porche
Géométrie de l’intrados : Voûte plate, appareillée sur le plan d’une coupole
Appareil : –
Architecte : G. N. Servandoni
Date de construction (voûte) : vers 1732-1749 (Losserand, 2017)
$h = -$
$L_x = 4,76\,\text{m (estim)}$
$L_y = 4,61\,\text{m (estim)}$
$h/L_{min} = < 1/100 = 0,01$
$\Delta{} \text{niv} = 0,04\,\text{m}$
Commentaire : Le plafond du porche se compose de cinq voûtes plates, dont l’appareil se devine à travers les décors sculptés de l’intrados. L’extrados des voussoirs forment l’aire de circulation des pièces situées au-dessus des tribunes (Losserand, 2017).
Ces voûtes plates sont appareillées sur le plan de la coupole.
L’abondance du décor ne permet pas de relever la présence ou l’absence de contre-flèche, car les creux et saillies qu’il forme sur le nu de l’intrados sont de dimension supérieure à l’éventuelle contre-flèche. Les lignes de niveaux n’étant pas clairement lisibles pour la même raison, nous avons joint une orthophoto avec coloration suivant la profondeur qui fait ressortir les différents éléments du décors ; chaque aplat de couleur correspond à une zone d’altimétrie constante.
Divers : En l’absence de dimension relevée sur place pour mise à l’échelle, nous avons côté l’espacement entre plate-bande sur le plan de l’Architecture françoise de Blondel (1752).
La valeur $h/L_{min}$ qui sert à déterminer le surbaissement n’est pas affectée par l’approximation.
Indications sur processus MicMac :
12 photos JPG 4864×3648
Sony RX-100
C3DC MicMac
Date prise de vues : 22/07/2018
Vue générale de la voûte de porche de église Saint-Sulpice à Paris
Fig 1: Vue générale
Nuage de point de la voûte de porche de église Saint-Sulpice à Paris
Fig 2: Nuage de point
Orthophotographie de la voûte de porche de église Saint-Sulpice à Paris
Fig 3: Orthophotographie
Lignes de niveaux (Delta h=0.04\,m) de la voûte de porche de église Saint-Sulpice à Paris
Fig 4: Lignes de niveaux (Delta h=0.04 m)
Superposition de l'orthophoto avec une carte de profondeur couleur de la voûte de porche de église Saint-Sulpice à Paris
Fig 5: Superposition de l’orthophoto avec une carte de profondeur couleur
Coupe longitudinale (XZ) et coupe transversale (YZ) de la voûte de porche de église Saint-Sulpice à Paris
Fig 6: Coupe longitudinale (XZ) et coupe transversale (YZ)
Carte de corrélation de la voûte de porche de église Saint-Sulpice à Paris   Carte de recouvrement (Cptr) de la voûte de porche de église Saint-Sulpice à Paris
Fig 7: Carte de corrélation – Carte de recouvrement (Cptr)
 
Article mis en ligne le : 27/08/2018.
 

Sur l’auteur :

Mathias Fantin est ingénieur structure et docteur en architecture, et il travaille sur la restauration des monuments anciens. Il a fondé en 2014 Bestrema, un bureau d’études structures spécialisé dans ce domaine.
Ces autres articles pourraient également vous intéresser :

Bibliographie

BLONDEL, J.-F. 1752, Architecture françoise, ou Recueil des plans, élévations, coupes et profils des églises, maisons royales, palais, hôtels & édifices les plus considérables de Paris, vol. 2, Charles-Antoine Jombert, A Paris. URL http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k108034x
LOSSERAND, L. 2017, Les chantiers d’églises paroissiales à Paris au XVIIe et XVIIIe siècle, Thèse de doctorat, Université Paris-Sorbonne, Paris.